Géographie et écosystèmes du Botswana 

Le Parc Chobe peut être divisé en 4 zones, chacune correspondant à un écosystème distinct :

La zone de Serondela

(ou bord de la rivière Chobe), située à l'extrême nord-est du parc, a pour principales caractéristiques géographiques des plaines d'inondation luxuriantes et des forêts denses d'acajou, de teck et d'autres feuillus, aujourd'hui largement réduites par la forte pression des éléphants. La rivière Chobe, qui coule le long de la frontière nord-est du parc, est un important point d'eau, surtout pendant la saison sèche (de mai à octobre) pour les grands troupeaux d'éléphants reproducteurs, ainsi que pour les familles de girafes, de zibeline et de buffles du cap. Les plaines inondables sont le seul endroit au Botswana où l'on peut voir l'antilope puku. L'observation d'oiseaux y est également excellente. Un grand nombre de carmins mangeurs d'abeilles sont repérés en saison. Dans les spatules d'inondation, les ibis, diverses espèces de cigognes, canards et autres oiseaux aquatiques affluent dans la région. C'est probablement la section la plus visitée de Chobe, en grande partie à cause de sa proximité des chutes Victoria. La ville de Kasane, située juste en aval, est la ville la plus importante de la région et sert d'entrée nord du parc.

La zone du marais de Savuti,

d'une superficie de 10 878 km2, constitue le tronçon ouest du parc (50 km au nord de la porte de Mababe). Le marais de Savuti est la relique d'un grand lac intérieur dont l'approvisionnement en eau a été coupé il y a longtemps par des mouvements tectoniques. De nos jours, le marais est alimenté par le canal Savuti, qui s'assèche pendant de longues périodes, puis curieusement s'écoule à nouveau, conséquence de l'activité tectonique dans la région. Il coule actuellement à nouveau et en janvier 2010, il a atteint le marais de Savuti pour la première fois depuis 1982. En raison de ce débit variable, il y a des centaines d'arbres morts le long de la rive du chenal. La région est également couverte de savanes étendues et de prairies vallonnées, ce qui rend la faune particulièrement dynamique dans cette section du parc. En saison sèche, les touristes qui partent en safari voient souvent le rhinocéros, le phacochère, le koudou, l'impala, le zèbre, le gnou et un troupeau d'éléphants qui s'intimident les uns les autres. Pendant la saison des pluies, la riche avifaune du parc (450 espèces dans l'ensemble du parc) est bien représentée. Des paquets de lions, hyènes, zèbres ou plus rarement des guépards sont également visibles. Cette région est en effet réputée pour sa migration annuelle de zèbres et de prédateurs.

Le marais Linyanti,

situé à l'angle nord-ouest du parc et au nord de Savuti, est adjacent à la rivière Linyanti. A l'ouest de cette zone se trouve la réserve de Selinda et sur la rive nord de la rivière Kwando se trouve le parc national Nkasa Rupara de Namibie. Autour de ces 2 rivières se trouvent des forêts riveraines, des forêts ouvertes ainsi que des lagunes, et le reste de la région se compose principalement de plaines inondables. On y trouve de grandes concentrations de lion, de léopard, de chien sauvage africain, d'antilope rouan, d'antilope zibeline, d'hippopotame et d'énormes troupeaux d'éléphants. Le lechwe rouge plus rare, sitatunga et un bask de crocodiles sont également présents dans la région. La vie des oiseaux est très riche ici.

Entre les marais de Linyanti et de Savuti se trouve un arrière-pays chaud et sec, principalement occupé par la forêt de Nogatsaaa. Cette section est peu connue et c'est un endroit idéal pour observer les elands.

La Réserve de Moremi est une zone protégée au Botswana 

Moremi se trouve du côté est du delta de l'Okavango et a été nommé d'après le chef Moremi de la tribu BaTawana. La Réserve de Moremi a été désignée réserve de gibier plutôt que Parc National lors de sa création. Cette désignation signifiait que les BaSarwa ou Bushmen qui y vivaient étaient autorisés à rester dans la réserve.

La réserve de Moremi couvre une grande partie du côté est du delta de l'Okavango et combine l'eau permanente avec des zones plus sèches, ce qui crée des contrastes surprenants et inattendus. 

Dans la réserve de Moremi, on peut admirer la faune de la savane et observer les oiseaux sur les lagunes. Il y a aussi des zones boisées épaisses, qui abritent le chien sauvage du Cap (Lycaon) et le léopard. Au nord-est se trouve le parc national de Chobe qui borde la réserve de Moremi.

  Passion Africa

  T  r  a  v  e  L  

Agence Francophone

Création de Voyages Sur Mesure 

 Tél. & WhatsApp +27 (0) 73 714 3732